dimanche 15 juin 2014

À corps perdu

Antoine Lencou


Il y a 5 ans maintenant, nous annoncions la sortie de Votre mort nous appartient en ces termes : « Pour finir le premier semestre en beauté, voici la novella cynique de l’année, signée Antoine Lencou. »

À la collection près, la même annonce convient parfaitement à la suite de Votre mort nous appartient, le roman À corps perdu, où nous retrouvons Roïn Venkoo, l’homme qui ressuscite - malgré lui - plus vite que son ombre.

À corps perdu est à présent disponible !

Quatrième de couverture

C’est l’histoire d’un homme…
«  Que s’est-il passé  ?  »
… toujours le même…
«  Vous ne vous souvenez pas, monsieur Venkoo  ? Un déséquilibré a attenté à votre vie.  »
… qui, alors qu’il enquête sur une vague de suicides chez les Défunts…
«  Encore vous  !  »
… se fait assassiner à tour de bras…
«  Oui, encore moi, et vous ne pouvez pas imaginer à quel point j’en ai marre qu’on me tue, qu’on me suicide, qu’on me retue, qu’on me ressuicide  !  »
… pour renaître là où on ne peut même plus se bourrer la gueule convenablement.
 « J’te l’avais dit. Un vin d’exception. On trouve plus que ça. Ça coûte pas plus cher de programmer de cette façon, qu’y-z-affirment ! C’est une pitié, c’te monde. Une pitié. »

Illustration de couverture de Cassandre

Critiques

À venir.


Parution : 15 juin 2014
212 pages
15 €


Agenda

 

2014

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

MaMeJeVeSaDiLu
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311